Tout savoir sur le LDD de A à Z

Tout savoir sur le LDD de A à Z

A la recherche d’une solution d’épargne simple, souple et sans prise de tête ? Le LDD (livret développement durable) est une alternative à étudier pour placer son argent sans risques tout en le mettant à disposition d’une cause importante : l’environnement.

Le fonctionnement du livret développement durable (LDD)

Le LDD fonctionne de la même manière que son cousin le livret A. Livret très peu contraignant, il est possible de l’ouvrir dans n’importe quelle banque commerciale dès sa majorité avec seulement quelques euros en poche (en général autour de 10 euros).

Vous y effectuez vos dépôts et retraits de manière totalement libre et indépendante, sans conditions si ce n’est de respecter le plafond maximum de versement qui est aujourd’hui de 12 000 euros.

Vos intérêts sont calculés et versés automatiquement au capital à chaque début d’année. Actuellement rémunéré par taux d’intérêt de 1 %, il est vrai que ce n’est pas la solution d’épargne la plus performante.

Néanmoins, le livret développement durable reste une alternative à envisager pour un placement sécurisé, net d’impôts et prélèvements sociaux, et qui préserve la disponibilité de votre capital.

Le calcul de vos intérêts

Les intérêts sont calculés par quinzaine pleine. Ainsi, si vous avez déposé de l’argent sur votre LDD au 1er du mois et l’avez laissé jusqu’au 15 du même mois, cette base sera reprise pour y appliquer le taux d’intérêt en vigueur. En fin d’année, s’additionnent l’ensemble de ces intérêts calculés pour être versés au capital en début d’année suivante.

Si vous effectuez un retrait lors d’une quinzaine, alors c’est le montant après retrait qui sera retenu comme base pour le calcul des intérêts de cette dernière.

Le plafond du LDD

Actuellement de 12 000 euros et ce depuis octobre 2012, le plafond du livret développement durable ne peut être dépassé par des versements supplémentaires.

Toutefois, il est possible d’aller au delà en y laissant les intérêts versés automatiquement en début d’année. La base de calcul des intérêts pour l’année suivante n’en sera que plus importante.

Les conditions d’ouverture d’un LDD

Il est très facile d’ouvrir un livret développement durable et ce dans la majorité des banques sur le territoire français.

Il suffit dès lors d’être majeur, d’avoir sa résidence fiscale en France et de présenter un document d’identité en cours de validité (carte d’identité, passeport, carte de séjour…) ainsi qu’un justificatif de domicile de moins de trois mois (facture d’eau, d’électricité ou internet par exemple).

Les services liés au LDD

Certaines banques proposent une carte liée au livret et qui vous permettra d’effectuer des retraits ponctuels dans les distributeurs automatiques de billets de son réseau.

Le LDD en quelques chiffres

Selon les derniers chiffres publiés par la banque de France, près de 38 % des français posséderaient un livret développement durable dont environs 60 % affiche plus de 750 euros au crédit.

Pour 2014, la caisse des dépôts et consignations à indiqué que le LDD et le livret A ont à eux deux subi une décollecte de 6,14 milliards d’euros pour un encours total des deux produits d’épargne de 365,1 milliards d’euros. Les intérêts ainsi versés pour 2014 représentent 4,07 milliards d’euros.

A quoi sert l’épargne des LDD ?

A l’origine, ce livret appelé codévi pour « compte de développement industriel » servait principalement à financer le développement des petites et moyennes entreprises du secteur secondaire.

Renommé livret de développement durable en 2007, il est pour majorité géré par la caisse des dépôts et consignations qui associe son encours à celui du livret A. Ainsi, si une partie sert toujours au développement des PME industrielles, une autre est dédiée à des prêts de long terme en faveur de la construction de logement sociaux, de logements spécifiques, d’infrastructures durables ou encore à la réhabilitation de logements anciens.

Une partie de l’encours total du livret est laissée en gestion aux banques qui utilisent les fonds de ce dernier pour financer des prêts aux particuliers en vue de travaux d’économies d’énergie.

Offres Banques

ING Direct 80 € offert > Plus de détails
Hello Bank 80 € offert > Plus de détails
Monabanq Taux 1.25% > Plus de détails
bforbank Taux 1.25% > Plus de détails
netagence Taux 1.25% > Plus de détails
Fortuneo Taux 1.25% > Plus de détails