Tout savoir sur le Chèque Emploi Service Universel

Tout savoir sur le Chèque Emploi Service Universel

Le CESU (Chèque Emploi Service Universel) est disponible depuis 2006 et son objectif vise à rendre accessibles plusieurs services à la personne. Il vous facilite ainsi le quotidien, mais il est judicieux de connaitre quelques informations.

Qu’est-ce que le CESU ?

Avant d’énoncer les avantages, il est intéressant de se plonger dans une définition. Depuis le 1er janvier 2006, les personnes qui optent pour une aide à domicile ont la possibilité de recourir au CESU et deux modes sont disponibles :

  • Le CESU préfinancé possède un montant défini au préalable et il permet de rémunérer par exemple une assistante maternelle
  • Le CESU bancaire fonctionne comme un chèque classique

Ce format a tendance à être privilégié par les particuliers, car il met en avant des avantages fiscaux intéressants et des garanties sociales qui ne doivent pas être négligées. De plus, la praticité est au rendez-vous que ce soit pour l’employeur ou le salarié.

Comment fonctionne un CESU ?

Le fonctionnement dépend essentiellement du type de chèque qui est remis au salarié par l’employeur. Dans le cas d’un CESU préfinancé, le prestataire doit l’envoyer au centre de remboursement. Ce dernier effectuera le virement de la somme d’argent sur le compte du salarié. L’employeur n’est pas contraint de rédiger une fiche de paie puisque le centre calcule lui-même les cotisations et envoie un récapitulatif au salarié. Ce dernier fait ainsi office de fiche de paie.

Par contre, si le CESU est bancaire, l’employé doit simplement le poser sur son compte et le montant sera crédité quelques jours plus tard comme c’est le cas pour un chèque classique.

Les montants accordés pour l’avantage fiscal

Le CESU est surtout utilisé, car il est pratique, mais il met aussi en avant des points forts en matière de fiscalité. Vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Ce dernier peut tout de même atteindre 50 % des sommes versées en prenant en compte les cotisations sociales ainsi que les salaires. L’État applique tout de fois un plafond de 12 000 euros avec un avantage fiscal maximal de 6000 euros par an.

Ces sommes sont différentes pour les personnes en situation d’invalidité. Dans ce cas de figure, le plafond est fixé à 20 000 euros et l’avantage ne peut pas dépasser 10 000 euros par an. Pour obtenir ces montants, vous devez être titulaire d’une carte d’invalidité à 80 % ou être en charge d’une personne possédant cette dernière.

Une petite différence assez sympathique est à noter pour les particuliers qui utilisent pour la première fois les CESU. Dans ce cas, le plafond est de 15 000 euros et l’avantage fiscal maximal sera de 7500 euros par an.

Une réelle facilité pour l’employeur et le salarié

Le CESU qui est utilisable pour de nombreux secteurs (entretien, travaux de jardinage, garde d’enfant, assistance informatique, garde malade…) est bénéfique pour l’employeur. En effet, ce dernier n’est pas contraint de déclarer le prestataire auprès de l’URSSAF et il ne doit pas établir une fiche de paie dans le cas d’un chèque préfinancé. Il est recommandé d’établir un contrat de travail, mais dans ce cas de figure, il n’est pas obligatoire. En effet, le CESU a l’avantage de faire office de contrat, ce qui s’avère être intéressant pour les débutants par exemple.

D’autres points forts sont listés puisque les salariés bénéficient de congés payés ou encore d’arrêts maladies.

Offres Banques

ING Direct 80 € offert > Plus de détails
Hello Bank 80 € offert > Plus de détails
Monabanq Taux 1.25% > Plus de détails
bforbank Taux 1.25% > Plus de détails
netagence Taux 1.25% > Plus de détails
Fortuneo Taux 1.25% > Plus de détails