Comment calculer la pension de réversion ?

Comment calculer la pension de réversion ?

La pension de réversion est attribuée lorsqu’une personne qui appartient au régime général décède. Vous aurez ainsi la possibilité d’obtenir une certaine somme d’argent qui sera calculée en fonction de plusieurs informations.

Le calcul de la pension de réversion

Il faut savoir que cette pension est accordée lorsqu’un salarié du privé décède. La somme d’argent sera versée à son conjoint ou à son ex-conjoint comme c’est le cas pour une pension de retraite classique. De plus, si la personne concernée par le décès a été mariée à plusieurs reprises, la pension sera dans ce cas de figure partagée entre les différentes parties. Dans tous les cas, le montant obtenu sera égal à 54 % de la retraite de base que le salarié décédé aurait eu l’occasion d’obtenir. Plusieurs situations sont par conséquent observées et la première concerne les 60 trimestres de cotisations. Le salarié a donc eu l’occasion de justifier au moment de sa mort de 15 années et le montant accordé tous les mois sera de 283.58 euros pour un plafond annuel de 3403.07 euros. Si toutefois ce seuil n’a pas été atteint, le montant sera réduit de façon proportionnelle.

Dans certains cas de figure, la pension de réversion peut s’avérer plus élevée notamment si le nombre de trimestres est plus important. L’État a tout de même fixé un plafond mensuel de 855.90 euros par mois et de 10 270.80 euros pour une année. Pour calculer la pension, vous devez par conséquent accorder une attention particulière au nombre de trimestres cotisés et effectuer une simulation de la retraite. Le montant versé sera égal à 54 % de cette somme.

L’État applique en parallèle des majorations

La pension de réversion peut être majorée de 10 % notamment si vous avez la possibilité de bénéficier de la bonification pour au moins trois enfants. D’autres situations ont été mises en place comme la majoration de 96.21 euros par mois et par enfant. Pour cela, vous devez remplir quelques conditions à savoir l’âge du taux plein et vous ne devez pas posséder une retraite personnelle.

Une autre catégorie de majoration est prévue par la loi et elle concerne l’âge. Dans ce contexte, la majoration est égale à 11.1 % de la somme obtenue pour la pension de réversion. Pour en bénéficier, il est important d’avoir l’âge du taux plein, vous devez faire valoir vos droits à la retraite et surtout la somme totale de cette dernière ne doit pas dépasser le seuil de 852.40 euros par mois.

Avec ces majorations, la pension mensuelle pourrait franchir le plafond de 852.40 euros par mois. L’État est donc en mesure de réduire les majorations pour que le seuil préalablement fixé ne soit pas dépassé.

Une pension de réversion partagée

Si la personne décédée a été mariée à plusieurs reprises, le montant de la pension sera partagé entre vous et les différents ex-conjoints. Il faut noter que la somme versée n’est pas identique pour toutes les parties, car elle est proportionnelle à la durée de chacun des mariages. De ce fait, plus l’union aura été longue, plus le montant obtenu sera important. Dans ce cas de figure, il faudra calculer le montant de la pension en se basant sur la retraite et en appliquant les 54 %. Il faudra ensuite multiplier cette somme par le nombre de mois de mariage et cela pour chacune des parties. Vous obtiendrez ainsi le montant versé par l’État tous les mois au conjoint et aux ex-conjoints.

Offres Banques

ING Direct 80 € offert > Plus de détails
Hello Bank 80 € offert > Plus de détails
Monabanq Taux 1.25% > Plus de détails
bforbank Taux 1.25% > Plus de détails
netagence Taux 1.25% > Plus de détails
Fortuneo Taux 1.25% > Plus de détails